Dernières nouvelles
Vaste et Vague CONCORDANCE DES TEMPS BILAN 2017

COMMUNIQUÉ : Bilan positif de la programmation « LA CONCORDANCE DES TEMPS », orchestrée par le Centre d’artistes Vaste et Vague

Carleton-sur-Mer, le 18 décembre 2017 — Le Centre d’artistes Vaste et Vague dresse un bilan positif de sa programmation LA CONCORDANCE DES TEMPS, un évènement participatif, collaboratif et in situ, qui a commémoré le 250e anniversaire de la ville de Carleton-sur-Mer, tout au long de l’année 2017. Quatre grands thèmes associés aux saisons étaient liés par une réflexion transversale : Carleton-sur-Mer, terre d’accueil, de mouvance et de transformation. En tout, ce sont 30 artistes qui ont réalisé 15 projets qui ont attiré près de 6 500 visiteurs en galerie en plus d’impliquer des centaines de citoyens et d’atteindre des milliers de personnes grâce à la diffusion de leur travail sur le Web et les réseaux sociaux.

 

L’hiver – TENIR FEU ET LIEU – a été lancé par l’artiste Nadia Aït Saïd, qui a transposé son atelier de Pabos à Carleton-sur-Mer pour effectuer sa résidence de création. L’artiste a, entre autres, collecté des foulards auprès de la communauté, souhaitant mettre en valeur les différentes communautés culturelles qui ont peuplé le territoire.

 

Le printemps – LE PRINTEMPS INTERMITTENT – a été lancé en collaboration avec la Ville de Carleton-sur-Mer, lors de NEIGE SUR NEIGE, une journée d’activités familiales au centre de plein air Les Arpents Verts. La suite de la programmation printanière a été rythmé par la commissaire Lysanne Thibodeau. L’installation in situ DU PRINTEMPS NOIR ET BLANC AU FLAMBOYANT, ou plus d’une centaine d’étudiants de l’école Antoine-Bernard de Carleton-sur-Mer ont exposé 250 vire-vent illustrant la ville célébrée a su émerveillée la communauté. L’artiste Fernande Forest, originaire de Bonaventure, a proposé une réflexion sur l’identité acadienne avec le corpus d’œuvre SOUVENANCE. Jean-François Caissy, originaire de Saint-Omer, a créé un pont entre son travail de cinéaste et sa pratique en art visuel en présentant l’installation vidéo À L’ORIGINE.

 

C’est aussi au printemps que la plus récente Vitrine expérimentale a été inaugurée. Pendant un an, cet espace de diffusion extérieure situé au Quai des arts présente CONCORDANCE DES TEMPS de l’artiste Gil Pître, de Barachois. Cette œuvre devient l’expression par l’intermédiaire de l’œuvre-paysage, l’évènement d’une rencontre communale.

L’été – ART ÉPHÉMÈRE – a été amorcé avec l’installation PETITE TOPOGRAPHIE GASPÉSIENNE d’André Lapointe, originaire de St-Ulric. Une installation réalisée avec du marbre recueilli dans une carrière de Nouvelle. LE MUSÉE D’EDWIGE, une œuvre immersive et sociale de l’artiste carletonaise Edwige LeBlanc et de la commissaire Maryse Goudreau, animée par les visiteurs, qui grâce à leur entrée en relation avec le musée, ont découvert un panorama hétéroclite d’histoires et d’artéfacts locaux.

 

L’automne – OUVERTURE SUR LE MONDE – dirigé par la commissaire Anjuna Langevin, a clos cette programmation spéciale. Mériol Lehmann, artiste visuel et médiatique de Québec, proposait une réflexion directe sur la marine marchande avec son installation ILONA. Stephen Jerome, artiste autochtone de Gesgapegiag, faisait découvrir la culture et l’histoire de ses ancêtres en offrant des ateliers et des démonstrations de vanneries parallèlement a l’exposition LES OUTILS DE MON PÈRE. Caroline Barriault et Louba-Christina Michel, respectivement de Carleton-sur-Mer et de Pabos Mills, ont développé un projet participatif, DIALOGUES ÉPHÉMÈRES, entièrement diffusé sur les réseaux sociaux. Quant à eux, les artistes membres du Centre ont été invités à participer à un collectif en façonnant des cartes postales de leur propre territoire imaginé. Pour terminer l’année, Marie-Andrée Cormier, une artiste originaire de New Richmond, a effectué un éloge poétique à la communauté, une réflexion intime sur le chez-soi avec son installation multidisciplinaire, LA MAISON DEVANT CHEZ TOI.

 

De plus, le Centre d’artistes Vaste et Vague lègue à la communauté deux œuvres toponymiques inspirées de l’esthétique signalétique, LIEUX-DITS, érigées à la routière de Saint-Omer et à la pointe Tracadigash de Carleton-sur-Mer. Ces œuvres ludiques ont été créées au terme de deux résidences de recherche et création par Marie-Claude De Souza, artiste de Longueuil, qui s’intéresse à l’imaginaire collectif et à sa transmission.

 

L’ensemble de la programmation incluant les résumés de chaque exposition et projet faisant partie de l’évènement LA CONCORDANCE DES TEMPS demeure disponible pour consultation dans les archives du site Web du Centre.

 

Le Centre d’artistes Vaste et Vague tient a remercier les partenaires financiers qui ont contribué au succès de l’événement ; la ville de Carleton-sur-Mer, le Ministère de la Culture et des Communications, le Conseil des arts et des lettres du Québec, le Conseil des arts du Canada, la MRC d’Avignon – Innergex, Invernergy, Fonds d’investissement communautaire TELUS, le député de Bonaventure Monsieur Sylvain Roy, la Caisse populaire de Tracadièche, la quincaillerie BMR de Saint-Omer et J&L Nadeau.

 

À propos du Centre d’artistes Vaste et Vague

Depuis 1990, le Centre d’artistes Vaste et Vague se consacre à la diffusion et à l’exploration en art actuel.

Lien :

 

– 30 –

 

Informations :

Nancy CORMIER, adjointe à la direction
[email protected]
(418) 364-3123

Centre d’artistes Vaste et Vague
774 boulevard Perron
Carleton-sur-Mer (Québec) G0C 1J0

 

Horaire du Centre d’artistes Vaste et Vague

Bureaux : 
Du lundi au vendredi : 8 h 30 à 16 h

Salle d’exposition  :
Du lundi au vendredi de 9 h à 16 h

Jeudi et vendredi de 18 h à 20 h

Samedi de 13 h à 16 h

Dimanche fermé

Bienvenue à tous. Entrée libre! 
(Note : Les heures d’ouverture de la salle d’exposition varient en fonction des activités. Merci de consulter le site régulièrement.)

 

Images officielles 
(Cliquez pour accéder aux fichiers en haute résolution)