Dernières nouvelles
Quai des Arts et Vaste et Vague | Carleton-sur-Mer

Fondé en 1990, le Centre d’artistes Vaste et Vague privilégie la recherche et l’expérimentation dans les pratiques et les modes de diffusion en art actuel. Son rôle actif dans le milieu de l’art actuel régional, provincial, national et international est soutenu par son programme de résidence et ses modes de diffusion : productions et expositions en galerie ou à l’extérieur, évènements, Web 2.0 et publications. Il permet également aux artistes établis ou émergents d’avoir accès à une résidence d’artistes, à des équipements multimédias dans son Laboratoire Nouveaux Médias, à un atelier de gravure, à un atelier de production ainsi qu’à un centre de documentation spécialisé.

L’équipe du Centre a par ailleurs su créer des liens étroits avec les acteurs de la localité de Carleton-sur-Mer. Cette particularité est très favorable aux pratiques infiltrantes, à des installations éphémères dans les lieux publics et à la participation de passants ou de volontaires. Le Centre pilote également le projet triennal Mawita’jig art et vision autochtones, qui vise le rapprochement des communautés autochtones et non autochtones du territoire de la MRC d’Avignon.

MISSION

Le Centre d’artistes Vaste et Vague soutient la recherche et l’expérimentation artistiques via la diffusion et la production d’expositions et la réalisation de résidences de recherche et création.

À PROPOS

La tenue de Rencontres d’Art, tables rondes et conférences positionnent le Centre comme un lieu de réflexion et de référence pour l’art actuel et contemporain à l’échelle locale, nationale et internationale. Il présente des expositions et résidences de création et offre au moins une conférence par année sur la pratique et la théorie en art.

Services aux membres

Vaste et Vague offre des possibilités de professionnalisation pour les membres. Il développe des projets d’échange et de création entre les artistes membres et des artistes provenant de l’extérieur. Il maintient un programme régulier de formations, de nouvelles technologies, etc. en collaboration avec le Conseil de la culture de la Gaspésie.

Le Centre compte cinq catégories de membres : membres professionnels, artistes (émergents), Laboratoire, soutien et corporatif.

Devenir membre

Collaboration

Le Centre développe autant que possible des collaborations artistiques avec d’autres centres d’artistes du Québec et du Canada.

Les activités de collaboration avec le milieu sont davantage orientées vers l’art de recherche et d’expérimentation. Le Centre maintient une collaboration ponctuelle et annuelle avec le Festival de musique traditionnelle La Virée, en programmant dans l’espace d’exposition un artiste en art contemporain de la région ou en invitant un artiste membre à diriger des ateliers de création. Un lien est construit chaque année avec les Rencontres Internationales de la Photographie en Gaspésie avec la programmation d’une exposition dans la salle du Centre.

Développement de public

Le Centre d’artistes Vaste et Vague développe une approche citoyenne et offre à sa communauté des activités de création et de sensibilisation en lien direct avec les expositions de la programmation. Le Centre profite des thématiques spécifiques, apportées par les artistes en exposition ou en résidence, pour mettre en place des rencontres et des ateliers entre ces artistes et des groupes cibles.

Médiation culturelle scolaire

INTERNATIONAL

Tout au long des années, le Centre a développé des collaborations et des échanges avec quelques partenaires à l’étranger.

  • Belgique : Centre culturel Thuin (collaboration)
  • France : Centre contemporain Passages à Troyes (échange)
  • Pérou : Galeria Pancho Fierro, Lima (échange)
  • Pologne : Centre culturel Klubzak, Gdansk (collaboration) Une exposition collective itinérante Pologne/Québec, BALTIQUE DES CHALEURS et un événement de création in situ en 4 lieux différents en Pologne en 2008-2009.

HISTORIQUE

Au tout début, les Ateliers Caribou furent fondés par Gervais Belzile et Jacques Simard. Artisans et artistes partageaient ces ateliers de travail situé à New Richmond. Par la suite, ce groupe est rejoint par des artistes peintres qui désirent ensemble se donner un premier lieu d’exposition.

 

En 1983, la Galerie du Vieux Couvent est fondée à Carleton. Des œuvres de tous niveaux, types et provenances sont exposées.

 

En 1990, le collectif d’artistes effectue un virage qui les amène à se consacrer dorénavant à l’art visuel actuel. D’une galerie d’art plutôt traditionnelle naît le Centre d’artistes Vaste et Vague. Le changement est radical et le conseil d’administration se compose désormais uniquement d’artistes. Dans sa volonté de changement, le Centre adhère au Regroupement des centres d’artistes autogérés du Québec (RCAAQ). C’est dans un modeste local, situé en plein cœur de la communauté de Carleton-sur-Mer (756 boulevard Perron), qu’ils installent ce qui deviendra le premier centre destiné à la recherche et à l’expérimentation en art visuel actuel et contemporain en Gaspésie.

 

En 1991, est reconstitué dans la galerie de Vaste et Vague, l’événement de création en art in situ BONJOUR FRANÇOISE, réalisé par 13 artistes gaspésiens à Port-Daniel à l’été1990 initié par l’artiste Adrienne Luce. L’exposition fait ensuite la tournée de différentes galeries et musées du Bas-St-Laurent et de la Gaspésie. Une publication accompagne les projets des artistes participants.

 

À partir de 1993, le Centre d’artistes peut assurer une permanence à la coordination, permettant ainsi de mieux structurer le fonctionnement et d’élargir l’éventail des activités offertes aux membres et à la communauté.

 

Dès 1995, Vaste et Vague prend un nouveau tournant en assurant un fonctionnement 12 mois par année. La même année, la première résidence de création au Centre est réalisée par l’artiste Jean-Yves Vigneau.

 

En juin 1996, le Centre d’artistes Vaste et Vague invite le RCAAQ à tenir son congrès annuel et son assemblée générale à Carleton. Ce congrès permet à l’organisme d’obtenir une visibilité accrue à l’échelle provinciale.

 

En 1997, se tient le premier Symposium de sculpture et d’installation in situ du Centre d’artistes Vaste et Vague sous le titre de BARRACHOA. 14 artistes du Québec se regroupent pour faire naître plusieurs projets artistiques de grande qualité qui se retrouveront par la suite, dans un catalogue publié en 2000.

 

Au printemps 2002, le Centre loue un appartement-résidence pour recevoir les artistes de la programmation et en résidence de création.

 

Cette même année, l’équipe du Centre met en œuvre le Symposium international de création in situ H20 MA TERRE avec 21 artistes du Québec, de la France, Belgique, Nouveau-Brunswick, Nouvelle-Écosse qui se rencontrent. Édition d’une publication, 2003. Un catalogue de l’événement est publié en 2004.

 

En 2003, Vaste et Vague s’installe dans un nouveau complexe situé à deux pas de chez lui, le Centre de production et de diffusion culturelle, le Quai des Arts. Ce faisant, le personnel, les membres et les artistes acquièrent des espaces de production et agrandissent considérablement leur salle de diffusion en plus de s’assurer une meilleure visibilité pour leurs activités.

 

En 2005, un premier échange international a lieu avec le Centre d’art contemporain Passages à Troyes en France où, suite à une publication commune, l’artiste belge Stephan Vee visitera les deux centres. Ensuite, l’artiste sélectionné, Christopher Varady-Szabo traversera à son tour l’Atlantique pour effectuer une résidence de création à Passages.

 

S’ajoutera par la suite des collaborations avec la Belgique, la Pologne et le Pérou. En 2007- 2008, une exposition internationale itinérante BALTIQUE DES CHALEURS réunissant 5 artistes québécois et 4 artistes polonais voyage dans le territoire québécois et polonais.

 

En mai 2007, un programme de table ronde bisannuelle est mis sur pied avec la première édition de l’activité. Cette dernière porte sur la recherche création et la pratique artistique et réunit 4 panélistes invités.

 

En juillet 2007, est réalisée la première Rencontre d’art intitulée TENT’ART, un événement de création in situ développé par 9 artistes, dans des campings, des gîtes et des sites touristiques sur le territoire de la Baie-des-Chaleurs.

 

Au printemps 2008, dans le cadre de sa deuxième Rencontre d’art, Vaste et Vague devient l’hôte de la première résidence québécoise en art performance. Tout un monde/Stratégies d’existence accueille 7 performeurs pour un séjour créatif de 7 jours sous le commissariat de l’artiste et auteur Sylvie Tourangeau.

 

En 2009, le Centre aménage son lieu de résidence d’artistes dans une maison à deux étages à proximité du Quai des arts permettant de bonifier son offre de résidence de recherche et création.

 

En juin 2010, le Centre dans le cadre de ses 20 ans reçoit à nouveau le Regroupement des centres d’artistes autogérés du Québec pour tenir l’Assemblée générale.

En 2010 le Centre procède à inauguration de la Vitrine expérimentale : visible uniquement de l’extérieur, de jour et de nuit, la vitrine est investie une fois par année par un artiste membre.

 

Et en 2011 Le Centre installe et met à la disposition des artistes un Laboratoire en Nouveaux Médias.

 

En 2011, Route 132 est abordé par six membres du Centre à partir d’actions fondamentales comme parcourir, voir, entendre, nommer, discuter et imaginer, présenté sous forme d’installations, d’interventions en galerie et lieux publics à Carleton-sur-Mer. L’exposition est présentée en 2012 au Centre Regart à Lévis et à la Galerie d’art de Matane.

 

Dès 2012, se tient Mawita’jig art et vision autochtones, un vaste cycle de création, de diffusion et de sensibilisation à l’art autochtone. Le projet vise à rapprocher les collectivités acadiennes et Micmacs voisines avec une exposition, un événement, de la médiation culturelle ainsi qu’une publication à venir.

 

L’évènement Séjour temporaire | altération provisoire a été réalisé en collaboration avec six autres centres d’artistes du Québec. Le Centre a accueilli huit artistes en résidence de prospection à l’été 2012. Ces derniers, supportés par leurs centres respectifs, ont par la suite poursuivi leur production durant l’année. Au terme des dix jours d’installation à l’été 2013, les œuvres ont été exposées durant six semaines dans divers lieux publics de Carleton-sur-Mer. Une publication d’importance, Carnet de séjour, témoigne de l’ensemble de cet évènement estival majeur, sortie en février 2015.

 

En 2014 se tient le défi de L’Aventure Vaste et Vague | Art nature | Land art (2014) où quatre équipes de trois artistes créent une œuvre en trois jours sur le parcours du Raid International Gaspésie.

 

Le Centre produit la deuxième édition de L’Aventure Vaste et Vague | Art nature | Land art en septembre 2015 avec cinq équipes de trois artistes rattachés à des centres d’artistes du Québec et du Canada et une équipe de la maison des jeunes de Carleton-sur-Mer.