Dernières nouvelles
La Famille PLOUFFE, Longueuil LA R'TONTISSE À DICK | Installation | Cenrte d'artistes Vaste et Vague

La Famille PLOUFFE, Longueuil
LA R’TONTISSE À DICK | Installation
Vernissage le vendredi 5 octobre, dès 17 h
Exposition jusqu’au 9 novembre 2018
Collaboration avec le festival La Virée

La Famille Plouffe est grandement interpellée par un alliage du fictif au réel, du fantastique au banal, du ludique au dramatique ainsi que de la tradition à l’actuel. Partout où ils s’engagent dans une besogne artistique, il leur incombe de mettre à l’épreuve un ancrage contextuel par l’entremise de leurs créations. Pour ce projet, la Famille Plouffe est particulièrement inspirée par le personnage de Dick-à-Saumure et tout son univers, justement parce qu’il incarne parfaitement ce mélange de faits historiques et de tradition orale. C’est grâce à des expériences créatrices mémorables avec leurs grands-parents qu’ils ont senti l’empressement de promouvoir les échanges transgénérationnels. Ils ont ainsi inventé un processus créatif de ravaudage d’histoires.

 

Dans un mélange de la figure du raconteur et de celle du prestidigitateur, ils réactualisent des référents culturels à travers des tours de passe-passe sans prétention à des fins de réenchantement. À travers le prisme ludique de l’enfance, leurs matériaux empreints du domestique, du commun et du quotidien peuvent alors accéder à la stature du légendaire et du fabuleux.

 

Leur travail de prospection a débuté à l’été 2017, ils ont eu l’opportunité de faire une entrevue avec l’un des arrière-petits-fils de Théodore Boudreau. Il a rencontré la Famille Plouffe à la cabane à Dick, où il a partagé des perles d’histoires, de récits et d’anecdotes attribués à son aïeul. L’œuvre proposée ici est en quelque sorte une extrapolation personnelle de ses contes. Les propositions narratives resteront subtiles pour que le regardeur en fasse ses propres réinterprétations. L’assemblage plurisensoriel à échelle humaine qui sera créé pourra donc s’imprégner dans l’imaginaire des citoyens et des visiteurs en réactualisant une légende locale.

 

D’ailleurs, la Famille Plouffe souhaite prendre contact avec le plus grand nombre de descendants de Dick-à-Saumure, pour les inviter à faire l’expérience de cet humble hommage rendu à leur ancêtre

DÉMARCHE ARTISTIQUE

 

Les visées de leurs projets actuels sont de raconter la « petite histoire » des lieux où ils s’investissent et la précarité de leurs imaginaires tout en remuant les enjeux d’une « folklorisation » de la culture populaire dans sa transmission intergénérationnelle. Toutes les facettes de leurs travaux sont reliées de près ou de loin à des éléments d’une culture principalement langagière (récits, expressions familières, gestes, objets ou savoir-faire vernaculaires).

 

Ainsi, ils actualisent et mettent en valeur, à leur façon, la transmission d’un « patrimoine culturel immatériel » qui n’est pourtant pas encore considéré comme tel. Ce qui enchante la Famille Plouffe le plus dans ce processus de transmission, c’est la richesse des rencontres, des partages et la transformation des sujets engagés. Voilà la matière première qui siège au cœur de l’œuvre. L’équilibre précaire des matériaux qui incarnent leurs thèmes de prédilection témoigne d’une défaillance de leur pérennité dans les bouleversements culturels mondiaux. Leurs travaux expriment la réactualisation d’un héritage culturel qui reste bien vivant malgré tout. La subtilité des référents liés au fantastique et au ludique qu’ils éveillent inspire quant à eux une harmonisation de la fabulation enfantine à la dureté de la réalité.

 

Leur pratique s’articule maintenant sous forme d’assemblage plurisensoriel à échelle humaine, où l’installation, la sculpture, la vidéo, des pièces sonores ou des actions performatives sont prises à témoin dans des échanges dynamiques autour d’un même motif. Ils engagent ainsi dans des stratégies artistiques comme le fait maison, le faire-semblant et la doublure (dans les deux sens du terme) tout en contrastant avec la matérialité du labeur.

 

BIOGRAPHIE

 

La Famille Plouffe œuvre ensemble depuis l’arrivée de chacun dans la vie de l’autre. C’est toutefois seulement tout récemment qu’elle a décidé de mettre en avant cette signature commune. Lors d’un séjour familial en 2016 aux Maisons Daura, résidences internationales d’artistes, à Saint-Cirq-Lapopie en France, les échanges se sont révélés essentiels à leur démarche artistique, tant pour le travail en cours que pour celui réalisé auparavant.

 

En 2017, elle a pris part à une résidence de prospection au centre Vaste et Vague à Carleton-sur-Mer en vue d’une exposition solo en 2018. Elle a également participé au 35e Symposium international d’art contemporain de Baie-Saint-Paul, a eu un atelier/résidence à la Maison Rollin-Brais et a présenté une exposition chez Action Art Actuel à Saint-Jean-sur-Richelieu. En plus de son projet au Centre d’artistes Vaste et Vague cette année, elle participera également à la Triennale Banlieue ! à la Maison des Arts de Laval.