Jeffrey POIRIER, Québec LES PRÉSENTOIRS | Installation | Centre d'artistes Vaste et Vague

Jeffrey Poirier, Québec
LES UNS AVEC LES AUTRES | Installation
Vernissage le vendredi 16 novembre, dès 17 h
Exposition jusqu’au 21 décembre 2018

Le projet Les uns avec les autres propose un corpus d’œuvres bidimensionnelles et installatives. Ces récentes réalisations s’inspirent de notre dépendance à une écologie saine, en questionnant les mesures, solutions et objets émergeant de réflexions sur un développement durable, assurant une pérennité de l’environnement naturel. En conservant ses préoccupations actuelles pour la prédominance du motif ornemental et les dispositifs de grande échelle, il souhaite schématiser ou citer sous forme d’emprunts formels certains artefacts qui à mon sens constituent de forts archétypes écologiques de notre époque.

 

Dans la perspective que l’écologie soit un vaste amalgame au sein duquel sensibilité et solutions techniques s’entrelacent, l’artiste souhaite s’inspirer de ces sujets afin de réaliser des objets autonomes, révélant le potentiel ornemental de ces artefacts et isolant leur caractère poétique. Les pièces qui en résulteront tenteront ainsi d’élargir l’idée d’une critique environnementale à celles des modes de vie humains, individuels et collectifs.

 

De façon complémentaire, ce projet aborde également mes questionnements relatifs au prosaïsme de certains objets, il interrogera alors de façon intrinsèque nos habitudes de regard sur les savoir-faire forgés par notre culture et sur les objets qui composent notre patrimoine matériel.

DÉMARCHE ARTISTIQUE

 

Depuis quelques années, Jeffrey Poirier développe un corpus d’installations dont les structures hybrides inspirées de l’architecture et de dispositifs de monstration, constituent des plateformes de diffusion pour des idées rattachées à la notion de culture matérielle et ses liens à l’environnement. Ces dispositifs générés par cette démarche présentent des espaces limitrophes questionnant divers niveaux de perception fluctuant entre le caractère immersif de l’architecture et une appréhension extérieure tenant davantage de préoccupations sculpturales. Dans une volonté d’amplifier la perception que nous éprouvons de nos environnements, les dispositifs de présentation présents au sein de ses installations orientent le regard et proposent volontairement à l’œil une zone de perception réduite des éléments déterminants de l’œuvre.

 

Résultant de techniques d’assemblage rappelant un bricolage élémentaire, les pièces présentées au sein de ces dispositifs résultent de recherches par rapport à un certain type de matériau prosaïque, constituant souvent davantage un processus de transition au sein de notre chaîne de consommation, qu’une fin en soi. En référence à cela, Jeffrey Poirier cherche ainsi à élargir l’idée d’une critique environnementale à celles des modes de vie humains, individuels et collectifs. Intrinsèquement, les objets réalisés introduisent un langage ornemental caractérisé par la présence d’un motif, se manifestant sous diverses formes, que cette dernière soit géométrique ou parfois davantage organique. Ces derniers interrogent nos habitudes de regard sur les savoir-faire forgés par notre culture et sur les objets qui composent notre patrimoine matériel.

 

BIOGRAPHIE

 

Né en France en 1986, Jeffrey Poirier vit et travaille à Québec. Sa pratique s’articule principalement autour de l’installation in situ. Détenteur d’une maîtrise en arts visuels de l’Université Laval, son travail fut entre autres présenté lors d’expositions solos à la Galerie RDV (Nantes France), au Centre culturel Franco-Manitobain (Winnipeg), à Diagonale (Montréal), à l’Oeil de Poisson (Québec) ainsi qu’à Regart (Lévis). Boursier du Conseil des arts et des lettres du Québec et de Première Ovation, il fera prochainement partie de la programmation 2018/2019 de Circa art actuel (Montréal) et de Youkobo Art Space (Tokyo, Japon).