Dernières nouvelles
SONIA ROBERTSON | QUI SOMMES-NOUS? | Résidence et exposition

Sonia ROBERTSON, Mashteuiatsh
QUI SOMMES-NOUS? | Résidence et exposition
Résidence de création du 3 au 14 avril 2018
Présentation publique : le jeudi 12 avril, dès 17 h
Exposition jusqu’au 5 mai 2018

RÉSIDENCE DE CRÉATION | 3 – 14 avril 2018

 

À travers sa résidence de création, au Centre d’artistes Vaste et Vague, Sonia Robertson propose une réflexion sur l’identité des adolescents de la région en lien avec l’origine Mi’kmaq du territoire qu’ils habitent. Par son travail, elle souhaite provoquer des rencontres, des relations et des mariages de cultures entre les jeunes aux racines Mi’kmaq et acadienne. Elle fait également appel au savoir-faire ancestral de l’artiste Stephen Jerome pour la conception d’une oeuvre participative évolutive inspirée de la fabrication de paniers traditionnels en frêne noir en référence à l’identité autochtone locale.

 

EXPOSITION | 12 avril – 5 mai 2018

 

C’est dans une œuvre installative unique et collaborative que Sonia Robertson transpose ses réflexions sur l’identité territoriales issues de rencontres interactives entre des groupes de femmes et d’élèves francophones et anglophones des écoles avoisinantes.

DÉMARCHE ARTISTIQUE

 

La démarche artistique de Sonia Robertson puise sa source dans sa culture marquée par la répétition du geste, la recherche de l’Unité par une tension entre les polarités. Elle questionne les liens entre l’invisible et le visible, entre le monde des Esprits et celui des humains, entre l’intérieur et l’extérieur en détournant les regards en proposant un nouveau regard. Elle s’intéresse au mouvement, à l’utilisation de l’espace, à l’image, au son, au texte à travers ses installations ou ses actions. Elle crée, pour chaque lieu où elle est conviée, une œuvre inédite en fonction de l’espace et de l’histoire du lieu. Ses œuvres sont comme des rituels, des espaces sacrés porteuses de guérison.

 

 

BIOGRAPHIE

 

De Mashteuiatsh, Sonia Robertson est bachelière en art interdisciplinaire de Chicoutimi depuis 1996 et vient de compléter une maîtrise en art thérapie à l’UQAT. Artiste multidisciplinaire, elle a participé à de nombreux évènements au Canada, en France, en Haïti, au Japon et au Mexique. Impliquée dans sa communauté, elle travaille actuellement à mettre en valeurs l’art comme moyen de prise en charge et d’expression pour les gens de sa communauté. Elle a cofondé à Chicoutimi, les Ateliers d’artistes TouT-TouT, et à Mashteuiatsh ; la Fondation Diane Robertson/Kamishkak’Arts, centre d’art actuel et traditionnel ; l’Association du parc sacré/Kanatukuliuetsh Uapikun, pour la sauvegarde des connaissances médicinales et traditionnelles ; le premier Festival innu de contes et légendes Atalukan et elle fut l’instigatrice et porte-parole du mouvement Idle No More au Lac-Saint-Jean.