Dernières nouvelles
Laurent Gagnon

Laurent GAGNON, Québec

La clé du paysage | Installation

22 mai au 12 juillet 2015

À partir de simples clés, ou de leurs histoires singulières, Laurent Gagnon instaure et organise une installation qui propose un lien entre une réalité intimiste et le monde naturel. Un lien qui conduit, par les voies de l’analogie, aux souvenirs du dehors, à l’horizontalité fragmentée des cimes et des vallées.

La clé comme objet symbolique est chargée parce qu’elle donne un accès sur l’intérieur, l’intime. Par la clé, l’artiste explore la notion de limite et de rencontre, entre chez nous et chez eux. Cette exploration nous conduit sur un espace commun : le paysage.

Réunissant leurs profils dentelés, il crée des accumulations de clés par soudage. Chacun de ces montages de clés crée un motif qui rappelle une chaîne de montagnes, un arbre ou une lisière de nuage déchiquetée.

Quelques photos de l’installation

Un étrange mobilier; tables, étagères et commodes en bois, portent ces accumulations de clés près du regard. Depuis certains points de vue le spectateur reconstitue un paysage où plusieurs plans se succèdent. La rencontre d’objets à différentes échelles (mobilier, clés et accumulation de clés) produit une sorte de décalage : tantôt nous sommes charmés par la représentation du paysage miniature, et tantôt nous faisons l’expérience journalière d’éléments du quotidien.

La cueillette est partie prenante du processus de création. Elle inclut donc une démarche de sollicitation auprès des gens (ce qui sous-entend un certain lien de confiance) pour rassembler une masse critique de clés. Suivant l’inclinaison de chacun il capture également des histoires de clés.

Ainsi, durant la collecte des clés et des récits, il s’expose à faire des rencontres, à créer des liens, fussent-ils momentanés. Il s’agit d’ouvrir la porte et de franchir le seuil pour entrer en contact avec l’autre. Cette collecte d’histoires de clés devient un support anthropologique ouvert sur l’autre. Ces échantillonnages (clés comme récits) hissent l’anecdote au rang de récits. C’est l’expérience humaine mise en scène qui devient, dans le contexte de l’exposition, un matériau sensible.

Dissimulée à l’intérieur du mobilier, nous parvient une atmosphère sonore réalisée à partir des histoires de clés.

Cette installation fait suite à une résidence d’artiste à Est-Nord-Est à l’automne 2014.

Laurent GAGNON

Biographie :

Détenteur d’une maîtrise en Arts visuels, Laurent Gagnon se consacre à une pratique polymorphe qui allie autant la sculpture, l’installation que les techniques d’impression.

Laurent Gagnon présente son travail dans plusieurs centres d’art au Québec au Canada et à l’étranger (Engramme, Artspace, Caravansérail, etc.) comme il prend part à  divers événements de groupe, dont Toronto Nuit Blanche (2012) et La biennale de sculpture de Trois Rivières (2008). Ses œuvres figurent dans plusieurs collections comme la Collection Pétrolia, et la collection de l’institut canadien. L’artiste qui vit à Québec réalise plusieurs œuvres d’intégration à l’architecture à Québec et ses environs. En 2014, il participe au parcours d’art éphémère Les Passages insolites dans le quartier du vieux port à Québec avec son œuvre Mèches noires (Grand vent).

Lien :

Page Facebook de l’artiste : Laurent Gagnon Sculptures et techniques d’impression